Oui ou Non? Soyez clair!

Un matin à huit heure, on a cogne très fort à la porte de ma chambre d’hôtel. Je m’y étais réfugié pour méditer et j’avais passé la nuit à écrire. Les coups sur la portes devenaient de plus en plus violents et mon esprit embrumé par trois heures de sommeil entra dans une progressive colère. Je ne connaissais personne dans ce pays qui osais cogner à ma porte avec autant d’insistance? Je me leva enragée, bien décidée à faire payer au coupable son méfait.

«  oui? Lançais-je violemment. » Devant moi un jeune homme mal assuré.

«  Votre taxi est en bas madame.

– Pardon?

– Heu, je lui ai dit que ce n’était pas une bonne idée de cogner à votre porte…bafouilla t-il.

– De quoi parlez-vous? Je vous écoute. Répétais-je plus calmement touchée par son air apeuré.

– Il y a un chauffeur qui vous attend en bas, il dit que vous aviez rendez vous ce matin. »

Je ne comprenais toujours pas de quoi il était question et je mis quelques secondes pour enfin piger.

« Dites-lui simplement que je suis fatiguée et que je ne sortirai pas avec lui.

– Merci madame. Encore pardon. Aurevoir ».

Comment pourrai-je lui en vouloir c’était de ma faute, complètement de ma faute.

La veille, j’avais emprunté un taxi, un sympathique bonhomme qui a essayé de me soutirer plus d’argent que prévu. Je m’en suis rendu compte et je lui ai gentiment répondu que je l’appellerais le lendemain si j’avais besoin de ses services, juste pour me débarrasser de lui. Faisant du zèle, il n’a pas attendu mon appel, il est venu en personne et j’ai été réveillée brutalement sans mon consentement.

Sans mon consentement? Vraiment? Je ne pense pas,  j’étais moi meme l’instigatrice de mes malheurs matinaux. Pourquoi? Je n’avais pas été claire et directe. Je savais que je ne le rappellerai pas mais je lui avais donné espoir et cette ambiguïté m’à coûté mon précieux sommeil.

Un verset biblique dit ceci « Que votre oui soit oui, que votre non soit non. Ce qu’on ajoute viens du malin ».

Soyez franc avec les personnes que vous côtoyez, ne les laissez pas dans l’expectative, soyez direct.

Dire à quelqu’un qu’on ne l’aime plus aujourd’hui lui fera moins souffrir que si on attends un jour de plus. Une affaire vous semble douteuse, refusez poliment de conclure le deal. Un ami vous demande un service que vous ne pourrez pas lui rendre? Répondez-lui simplement que c’est impossible. Une réponse directe vous évite bien de tourments et vous libère immédiatement d’un fardeau que vous n’avez pas envie de porter.

Alors laisserez-vous un commentaire? oui ou non?

Voilà, là réponse était simple.

Getty images David page Photography