Besoin de vacances? Faites un voyage intérieur.

Plus je voyage, plus je me rends compte d’une chose: voyager pour un autre pays, ce n’est rien d’autre que revisiter  son propre pays mais avec des habits différents.

Ce sont les mêmes maisons, historiques ou nouvelles, les mêmes marchés hétéroclites ou organisés, les mêmes lieux de souvenirs chargés de fantômes que les hommes se plaisent à entretenir, les mêmes taxis essayant de vous arnaquer tout en vous racontant gentiment l’histoire de la ville, les mêmes mêmes habitants locaux content de voir de nouvelles faces, dès fois sympathiques, dès fois hypocrites mais à chaque fois un reflet lointain ou présent d’une connaissance, d’un parent ou d’un collègue. Bref on est chez soi avec un nom different, des couleurs différentes, des climats différents…

Dès fois, avec un peu de chance, on tombe sur un paysage époustouflant qui balais en un instant toutes les déceptions encourus sur le chemin et alors là…le temps s’arrête. Pendant d’un instant, on est seul au monde, on fait un avec la nature, avec l’univers qui nous communique sa beauté authentique. On se sent à la maison. On se sent jeune, neuf, riche, beau, libre, seul, entouré…on se sent vivant.

Ce sentiment unique, indescriptible, extatique …et beuh, laissez moi vous dire que vous pouvez le trouver chez vous, dans votre pays, dans votre ville, dans votre maison et plus particulièrement en vous.

Si vous avez planifié de voyager juste pour fuir la réalité de votre être tourmenté, ce n’est pas la peine, vous en sortirez désillusionné et encore plus frustré qu’au départ de votre périple. Le vrai voyage se passe à l’intérieur de vous.    

Faites un voyage intérieur, en vous. Découvrez les villes de votre être, les ruelles, les marchés, les prisons, les lieux historiques et tous les chantiers. Découvrez dans quelle ville vous êtes restés prisonniers. Découvrez quel chantier piétine et lequel a de l’avenir. Faites du tourisme intérieur et alors vous pourrez profitez avec délectation du tourisme dans le monde. Le monde est beau, plein de ressources et de plaisirs mais il n’est de plus belles vacances que celles passées à l’intérieur de soi.

Mes propos seraient bien incomplets si je  ne vous donnais une ébauche de guide touristique avec lequel vous vous retrouverez en vous. Cependant, tout vrai voyageur sait qu’il n’est de  meilleur guide que son instinct et sa curiosité, le guide n’est là que pour vous donner des indications, c’est  à vous de trouver votre route.

Mon indication en tant que guide extérieur serai ceci:

1. Prenez 15 à 30min pour votre méditation chaque jour.

Je ne vous invite pas à essayer des méthodes lotus ou un yoga particulier. Je vous invite à prendre un moment seul dans la journée, seul avec vous, sans téléphone, internet ou qui que ce soit. Juste vous et vous.  Respirez lentement et laissez vous bercer par votre respiration un peu comme si vous dormiez. Essayer de ne penser à rien ou alors pensez à un souvenir positif qui vous apaise, un paysage,  la mer. Oubliez tout, vivez l’instant. Taisez vous et écoutez.

2. Examinez les pensées qui vous ont hantées dans la journée.

Les douleurs qui vous hantent, les bonheurs qui vous marquent. Examinez votre intérieur comme un spectateur et non plus un acteur. Pourquoi vous mettez vous en colère? Quel est le mal être qui se cache derrière? Pourquoi vous avez peur d’affronter la foule? Quel le souvenir lié à cette phobie? Pourquoi vous vous lassez vite en amour? Quelle peur se cache derrière? Examinez votre être, sans jugement, sans commentaire, juste en spectateur silencieux, faites un tourisme méticuleux de votre intérieur.

3. Reprenez le contrôle.

Décidez de qui vous voulez être. Décidez quel chapitre de votre vie fermer, quel chantier abandonner ou lequel vaut la peine de s’y attarder. Décidez! Comment? Le secret c’est de prioriser les choses en fonction de l’instant présent. Ce qui compte ce n’est pas les erreurs du passé ou les attentes du futur. Ce qui compte ce sont les bonheurs du moment présent. Juste là . Maintenant.

Bon voyage.

Images de Getty Images  Mark Liddell