Pourquoi j’ai dit non à l’amour

Ce petit témoignage est écrit dans le cadre de l’édition78 du festival A la croisée des blogs organisé par DeveloppementPersonnel.org. Ce mois de Mars c’est Sandrino du blog Réussir ses relations qui nous invite à écrire sous le thème Histoires de Relations. Il a opté pour quelque chose de différent, de personnel, des histoires et expériences de coaches. Vous nous verrez simplement dans toute notre fragilité. Merci Sandrino.

Pourquoi j’ai dit Non à l’amour ?

Pendant les longues années où j’ai été mariée, je me posais une seule question, est-ce que l’amour véritable existe ? Est-ce que c’est aussi beau que ce que l’on voit à la télé, dans les films, dans les romans. J’étais mariée, normalement c’est une question à laquelle j’aurai dû pouvoir répondre puisque j’aimais mon mari. Mais voilà, j’étais dans une relation d’une telle souffrance que je ne voyais pas, je n’entendais pas, je ne sentais pas, mon cœur était sec, de tout l’amour qu’il avait donné sans être nourri en retour.

Puis, je l’ai rencontré. Il n’avait rien de mon style de mec et je ne l’avais jamais réellement regardé auparavant pourtant je le connaissais depuis des années. Il m’a parlé. Tout d’abord à mon esprit, on avait des discussions sur tout et rien, on est devenu amis, on s’est rendu compte qu’on avait plein de points communs. Ensuite il a parlé à mon âme, quand il m’a poussée à la confession, grâce à lui, j’ai commencé à parler à ma famille de ce qui se passait réellement dans ma vie conjugale. Et pour terminer, il a parlé à mon cœur, non pas pour me séduire, c’était à l’époque un homme à femmes, donc il pouvait avoir toutes les femmes qu’il voulait, il me parlait avec amour, me donnait des conseils, me motivait pour que je garde la tête haute. Je me sentais en sécurité, il me comprenait.

J’ai recommencé à aimer mon mari, à rire avec lui, l’amour qu’il me donnait me faisait tellement de bien que je pardonnais tout à mon mari. J’ai recommencé à faire l’amour à mon mari et j’ai conçu ma boule d’amour au milieu d’une tornade que je ne sentais plus parce que je pouvais me confier à quelqu’un qui me comprenait.

Il me donnait son amour sans rien attendre en retour, puis ce qui devait arriver est arrivé, il me couvait tellement qu’il a fini par tomber amoureux de moi. J’ai quitté mon mari, mais ni à cause de lui, ni pour lui. Je l’ai quitté parce que je me suis rendu compte que je puisais l’amour ailleurs pour essayer de réparer une relation qui me détruisait. Quand je suis parti, j’ai dû affronter la solitude pendant un moment car j’avais besoin de me reconstruire, puis je l’ai laissé entrer dans mon cœur et dans ma vie et avec lui, j’ai vécu les plus beaux moments de ma vie. J’ai vécu l’amour. C’était incroyable ! On communiquait sans se parler, on se complétait merveilleusement, il faisait ma force et je faisais la sienne. J’ai pu rapidement me remettre sur pied et me relancer dans les affaires grâce à sa sagesse et son soutien. Je l’aimais très fort. Il a été là pour mon fils, m’a accompagné pas à pas jusqu’à ma reconstruction.

Mais, je l’ai quitté, sans raison apparente.
Pourquoi quitter une chose qu’un pourcentage très faible de personnes réussit à trouver dans leur vie ? Pourquoi fuir l’amour, s’il nous fait du bien ?

Voilà, j’avais évolué très vite, les séquelles de ma vie conjugale m’avaient marquée et l’avaient également touché, on l’accusait de choses qu’il n’avait pas faites à cause de moi, il s’est retrouvé au milieu de ma séparation médiatique et il a été un bouc émissaire. J’ai voulu le préserver de tout cela, le préserver de la méchanceté humaine qui transformait une belle œuvre en un crime d’état. Je l’ai quitté parce que sans qu’il ne l’ait voulu, il appartenait à un passé que j’avais décidé de laisser derrière moi. Un passé au milieu d’une communauté qui avait détruit l’enfant en moi. J’étais devenu adulte et dans cette évolution ou régression j’avais mis un stand-by à une chose magnifique.

J’avais aussi l’impression d’étouffer, j’avais besoin de respirer, besoin de moi, besoin de choisir, besoin de simplement m’aimer et ne pas compter sur l’amour d’un autre comme béquille. Et j’ai réussi, je me suis trouvée, même si j’ai sacrifié pour cela une belle histoire, aujourd’hui, je crois que je vis ma plus belle histoire d’amour, celle d’une réconciliation entre mon corps, mon âme et mon esprit.

Comment ça fait l’amour vrai ? Il est permanent, ne disparaît pas, continue d’œuvrer même avec la distance. Je l’aime et je l’aimerai toujours, différemment mais toujours aussi profondément. Cet article est un hommage à l’amour et à un homme qui m’a fait connaître l’amour. Merci Caruso.

Est-ce que la vie s’arrête ? Non, elle continue et elle continue de la belle manière, je suis heureuse et même s’il m’arrivait de mourir aujourd’hui, je pourrai me vanter de l’avoir connu cet amour pur, sans intérêt, sans tache juste Amour. Je me suis reconstruite et je n’ai aucun regret, j’aime à nouveau la vie, je m’aime, je suis amoureuse de tout et de rien !

15 Comments

  1. Dorian

    Bonjour Tatiana,
    Quel beau message !
    Et quel courage tu as eu de sacrifier de si belles choses pour te connaître toi-même.
    Honnêtement, je suis admiratif.
    J’ai tout de même une question. Si tu retrouvais cet amour aujourd’hui, l’accepterais-tu ? Maintenant que tu es réconciliée avec toi-même.
    Belle journée à toi.
    Dorian

    1. Tatiana

      Je dit Ouiiiiiiii à l’amour! Et toi?

  2. Marck Francois

    Waouh qu’elle histoire et quel sacrifice? comme vous dites « Pourquoi quitter une chose qu’un pourcentage très faible de personnes réussissent à trouver dans leur vie? Pourquoi fuir l’amour, s’il nous fait du bien? » si c’est pour se réconcilier avec soit même et de s’aimer je suis d’accord avec vous soyez heureuse car ce genre d’amour on le rencontre qu’une seule fois dans la vie.
    Bonne journée

    1. Tatiana

      Mais pas trop longtemps quand même, Aimer et être aimer, c’est l’essence d’une vie réussie et équilibrée. Cela vaut plus que l’or. Merci pour votre commentaire.

  3. Sandrino

    Bonjour Tatiana,
    et merci pour ce magnifique témoignage qui montre qu’il ne suffit pas d’être aimé pour être heureux. Il faut s’aimer, penser ses plaies, et être prêt pour cet Amour qu’on souhaite nous donner.
    Merci encore et à très bientôt.
    Sandrino

    1. Tatiana

      Merci à toi Sandrino pour ce beau thème.

  4. dassy agy

    Merci Tatiana pour cette leçon de vie que vous nous avez montré et suis bien d accord avec vous que l amour est la plus belle chose qui puisse nous arriver. Et surtout s aimer soit même permet d aime l autre d un amour vrai
    Bonne journée a vous

    1. Tatiana

      Bonne vie pleine d’amour!

  5. Magloire de SUCRE

    Bonjour tatiana

    « L’Homme se découvre lorsqu’il rencontre un obstacle. »

    Tu as eu des obstacles sur la route de l’Amour.

    Ces difficultés t’ont permis de te découvrir.

    Aujourd’hui, il y a une méthode scientifique et très efficace
    pour choisir ses partenaires et ses lignes de vocation sans souffrir.

    Avant même de tomber amoureux, nous devons cultiver
    la connaissance de nous-même et des autres.

    Souvent, l’homme ordinaire choisit ses partenaires en amour comme
    dans la vie sociale sur de fausses considérations.

    La bonne nouvelle est que de nos jours, vous pouvez apprendre à vous
    connaitre et à connaitre aussi les autres.

    Merci de votre attention

    Magloire de SUCRE

    1. Tatiana

      Merci pour votre analyse.

  6. Pingback: 15 histoires de relations racontées par des blogueurs - Réussir ses relations

  7. Mikael

    Un très joli témoignage. L’important est que tu aies pu avancer et apprendre sur toi.
    La connaissance de soi est le meilleur allié de la vie amoureuse.
    Savoir ce que l’on veut, ce que l’on ne veut pas est important pour avancer.

    Bonne continuation.

    1. Tatiana

      Merci pour ton mot.

  8. Pingback: L’opportunité de sa vie | Tatiana Ecoto

  9. Pingback: 15 histoires de relations racontées par des blogueurs

Les commentaires sont fermés.