Ne vous sacrifiez pas pour moi, je serais toujours ingrate.

« Je me suis sacrifié pour toi et tu ne le comprends même pas, tu n’es qu’une ingrate. » Oui je le suis et je le resterai, une ingrate face aux sacrifices.

Qui vous demande pour vous sacrifier pour l’autre? Ne le faites pas!

Ne vous sacrifiez pas pour vos enfants, ne vous sacrifiez pas pour votre conjoint, ne vous sacrifiez pas pour vos parents, ne vous sacrifiez pas pour votre travail, ne vous sacrifiez pas pour une cause… Je suis contre le sacrifice!

Ok ne partez pas, laissez-moi m’expliquer un bout.

Quand vous vous sacrifiez pour quelqu’un de façon consciente ou inconsciente vous vous attendez à ce qu’elle vous rende quelque chose en retour, un merci, de la reconnaissance, de l’appréciation ou même juste un regard valorisant face à l’acte que vous venez de poser.

Mais voilà l’être humain semble être par nature ingrat, les gens reconnaissent rarement l’acte que vous posez, en bien surtout, en mal on s’en souvient aisément.

Comment éviter d’être confronté à une grande désillusion? Ne vous sacrifiez simplement pas, faites-vous plaisir.

Quand vous posez un acte, faites-le pour votre propre plaisir et soyez égoïste ! Vous vous en sentirez beaucoup mieux et n’attendrez pas un retour. Personne ne sera heurté ou blessé dans l’acte posé.

Vous voulez préparer un bon repas pour votre famille ? Ne le faites pas pour eux, cuisinez un bon plat pour vous, prenez du plaisir dans chaque étape de la préparation et en fin de compte mangez votre repas avec appétit et délectation comme s’il n’avait été cuisiné que pour vous. De cette manière, si un schtroumpf grognon trouve que vous avez mis trop de sel, que la pâte est trop molle ou que le goût n’est pas assez relevé, et alors? Il est à votre goût, c’est ce qui compte, les remarques piquantes ne vous feront pas regretter les 3 heures passées à cuisiner avec amour, vu que vous l’aurez fait d’abord pour vous faire plaisir et aussi parce que faire plaisir à votre famille vous fait plaisir.

Vous avez compris où je veux en venir? Le plaisir de poser un acte ou un service doit être pour votre propre intérêt en premier.

Vous voulez aider un sans abri? Faites-le parce que ça vous fait du bien de faire du bien et non pas pour crier votre générosité aux oreilles de qui veut bien l’entendre.

. Vous voulez garder votre  nièce pendant que ses parents sont allés diner? Acceptez la garde uniquement si vous prenez plaisir à passer du temps avec elle, au cas contraire, dites non au lieu de le rappeler à votre frère pendant les dix prochaines années.

Vous avez décidé de suivre votre mari dans une autre ville à cause de son travail alors que vous avez un travail stable où vous vivez ? Faites-le uniquement si vous avez décidé volontairement de renoncer à votre carrière pour le bien-être de votre famille, autrement ne le faites pas. Ne faites pas payer à votre mari et à vos enfants la frustration d’une décision qui était la votre.

Vous avez décidé d’être l’homme au foyer et vous avez la responsabilité de vous occuper  de vos enfants ? Ne faites pas payer à votre femme la frustration de la voir rapporter de l’argent à la maison.

Avant de prendre quelque décision que ce soit, rassurez-vous toujours que vous le faites pour vous et uniquement pour vous, votre plaisir donnera un bon parfum à l’acte que vous poserez pour autrui.

Ne vous sacrifiez pas, prenez et donnez du plaisir.

N’attendez pas une récompense en retour, soyez votre propre récompense.

Franchement, Jesus s’est déjà sacrifié sur la croix pour nos péchés et vous voyez le résultat? Jetez un coup d’oeil sur l’humanité. Elle s’en fout pas mal.

Si vous aviez décidé de vous sacrifier pour moi, STOP, je n’en veux pas! Je ne veux pas être responsable de votre frustration quand je ne vous rendrais pas votre geste en retour. Faites-le pour vous d’abord, ok? Votre bonheur me rendra heureuse en retour, pas l’inverse.

2 Comments

  1. dassy agy

    Waou !!!!j en reste sans voix et en fait vous avez tout à fait raison. Merci

    1. Tatiana

      🙂 Et oui…

Les commentaires sont fermés.