Comment aimer son prochain comme soi même?

Tout simplement en s’aimant soi même. Quelqu’un m’a pourtant dit récemment que mon point de vue était léger, s’aimer soi même suffirait-il pour aimer son prochain? J’ai eu envie de développer ici la réponse que je lui ai donnée.

Le problème de l’amour donné aux autres est qu’il est la plupart du temps un amour qui ATTEND en retour, on donne de l’amour parce qu’on espère que l’autre acceptera notre amour, comprendra nos sacrifices et nous le redonnera en retour. Malheureusement, cela ne se passe pas toujours selon nos attentes la déception est vite au rendez-vous.

Pour ne pas être déçu, il est donc souhaitable que l’amour donné à l’autre soit d’une autre dimension. Nous devons aimer notre prochain d’un amour AGAPE.

Dans la Grèce antique, il existait trois principales formes d’expression d’amour:

– Philia, qui est un amour donné à ses proches.

– Eros, qui est l’amour sexuel.

– Agape, qui est un amour quasi divin et complètement désintéressé.

Ok, soyons honnête, on a tous un intérêt quand on aime. Je t’aime parce que tu me rends heureux, je t’aime parce que tu ne me juges pas, je t’aime parce que tu es mon ami, je t’aime parce que tu es mon père…Bref, il y a toujours une petite raison avouée ou non de notre complète dévotion à l’autre. Dans ce cas comment parler d’amour Agape, autrement dit d’amour désintéressé?

La solution c’est de s’aimer soi même.

Le concept de s’aimer soi même serait d’apprendre à se faire confiance, à se faire plaisir, à penser à soi, à faire ses propres choix tout ça dans le but de s’épanouir personnellement physiquement et psychologiquement sans tenir compte d’autrui. Pour éprouver l’amour Agape, vous devez au préalable éprouver l’amour égoiste.

Autrement dit, vous devez faire fi du monde et de ses attentes et vous concentrer sur vos attentes et sur comment vous aimer vous même en premier.

Si vous trouvez votre voie, si vous vous aimez réellement, vous n’attendez pas de l’autre de valider votre existence et par conséquent, vous êtes plus tolérant face à ses avis, ses points de vue et ses critiques. Vous êtes plus ouvert à l’aimer si son point de vue sur vous ne vous agresse pas et ne vous dévalorise pas.

La haine, la colère, la violence…sont la plupart du temps des réactions de protection et de manque d’amour de soi. J’agresse l’autre pour me protéger, pour qu’il ne me blesse pas. S’il n’a plus ce pouvoir de jouer avec mes sentiments, mon coeur est plus ouvert à l’aimer, à le supporter et à le tolérer.

La voie de l’amour désintéressée pour son prochain passe par l’étape cruciale d’un amour intéressé de soi. Si vous vous aimez suffisamment, votre abondance de coeur rayonnera sur les autres. Votre amour gommera les défauts et les imperfections pour ne plus voir que le bon coté de votre vis à vis.

Encore sceptique? ok Comment voyez vous votre partenaire quand vous venez de tomber amoureux? Vous êtes sur un nuage, votre amour vous rends quasi aveugle et vous êtes prêt à tout accepter de l’autre parce que vous êtes frappé par la foudre de l’amour. C’est exactement la même chose, sauf que là, l’amour que vous vous portez, vous fait oublier les défauts des autres et vous donne un regard neuf sur le monde.

Aimes-ton prochain comme toi même, pas plus que toi même, pas moins que toi même, juste comme toi même.